Chadia ARAB : Installation de caméras : quelles études préalables ?

Intervention de Chadia ARAB au conseil municipal de septembre 2016 concernant l’installation d’une caméra de vidéosurveillance à Monplaisir.

Monsieur le Maire, chers collègues,

Sans reprendre les propos de ma collègue Estelle Lemoine-Maulny car elle l’a très bien expliciter dans son intervention : je réitère que nous ne sommes pas foncièrement opposés aux installations de vidéosurveillance, car elle peuvent permettre de travailler à amoindrir le sentiment d’insécurité que certain.e.s habitant.e.s peuvent avoir. Elles restent malgré tout, une solution qui a bien montré ses limites dans de nombreuses villes de France et ailleurs dans le monde.

Nous restons persuadés, qu’avant d’installer une caméra de vidéosurveillance, il faut réaliser une étude approfondie et situationnelle au préalable sur l’opportunité de son emplacement. Est-ce que cela a été fait ? Si oui que montrent les études et notamment vers où va se déplacer la délinquance aujourd’hui à Angers ?

Lors de la commission solidarité, il a été question de caméras qui avaient été détruites ou endommagées. Ce n’est pas mentionné dans la délibération. Peut-on savoir leur nombre ? A quels endroits en particuliers ? Et combien coûte leur remplacement ?
Il a été également question de protéger la place de l’Europe. Y-a-t-il d’autres actions, excepté la vidéosurveillance, qui sont mises en place pour protéger aux mieux les habitant.e.s de ce quartier ?

Je vous remercie.

Chadia ARAB