Cœur de Maine : de mauvais projets pour les Angevins et pour notre agglomération

Intervention de Gilles MAHÉ au nom des élus de l’opposition municipale angevine lors du Conseil communautaire de lundi 14 novembre 2016 sur les dossiers relatifs au projet « Cœur de Maine ».

M. le Président, chers Collègues,

Les élus d’opposition d’Angers, voteront contre les quatre délibérations à suivre, concernant les choix d’aménagement dits « Cœur de Maine ».

Pour nous, ces projets sont de mauvais projets pour les Angevins et pour l’ensemble de notre agglomération. Nous avons déjà eu loisir de nous en expliquer, tant durant la campagne électorale d’Angers, qu’au sein du Conseil Municipal.

Le portage de ces dossiers engage donc Angers Loire Métropole, sans que les autres communes qu’Angers, ni dans leurs campagnes municipales respectives, ni leurs conseils municipaux, n’en aient, à ma connaissance, jamais débattus, et encore moins associé leurs populations à ces projets.

Décliner pour le cœur du Territoire Métropolitain des projets portés par la seule équipe de la ville-centre nous semble nuire à l’esprit d’ouverture qui devrait prévaloir à toute concertation sincère et transparente.

Les choix partisans ainsi imposés du maintien de la 2 fois 2 voies et son balcon bétonné sur Maine, d’une seconde ligne de Tramway dont le tracé écarte tant la desserte de Beaucouzé que celle d’Ecouflant/St Sylvain et du parc Expo, au profit de rocades et voiries pour automobiles, posent questions.

Mais encore, le choix surprenant d’un nouveau Pont collé à celui de Verdun, à quelques mètres de celui Confluence déjà dédié aux modes doux pose question.

L’absence de dessertes structurantes de la ville d’Angers ; Ralliement et gare SNCF et les risques aggravants pour la circulation de ce tunnel en termes de flux et d’accès, posent questions…

S’agissant des équipements publics, bien sûr le choix du site d’implantation de la Patinoire par le Conseil Municipal d’Angers, nécessite des aménagements. Mais au-delà, l’attractivité du pôle Universitaire et Economique reste floue dans ses orientations et manque d’une vision ambitieuse. Quant au renouvellement de la ville d’Angers sur elle-même, elle reste tout aussi imprécise, sauf à vouloir s’interroger sur les risques pour son centre-ville, de velléités d’implantations commerciales à descendre sur les berges de la Maine.

Enfin, l’ambition affichée d’amélioration du corridor de biodiversité écologique, et de la trame verte et bleue, interroge quant à la compatibilité du maintien de la voirie autoroutière et des bétonnages envisagés. Qu’il faille compenser au regard de la loi sur l’eau et des risques inondations est une évidence, et nous serons vigilants quant à leurs traductions.

J’appelle donc fortement à voter contre ces délibérations.

Gilles MAHÉ

Gilles Mahé