Le budget 2016 reflète des choix que nous ne partageons pas – Tribune Vivre à Angers Avril 2016

La baisse des dotations de l’Etat ne doit pas servir de paravent aux choix politiques de la majorité. Elle a mis en place des dépenses supplémentaires coûteuses (vidéosurveillance, heure gratuite de stationnement, plan voirie, aménagements des places du centre-ville, projet Cœur de Maine, renflouage de Terra Botanica, …). Elle a décidé de les financer en ciblant les acteurs du lien social : baisses de subventions aux maisons de quartier et aux associations, de la construction de logement sociaux, gel de la subvention au CCAS, augmentations de tarifs des services municipaux… Tous les Angevins sont appelés à payer l’addition, notamment celles et ceux qui jusqu’alors bénéficiaient de choix de justice sociale, de solidarité.

Angers a besoin d’un programme pluriannuel d’investissement mobilisateur, qui entraine les forces vives et les talents autour d’une vision de l’avenir de notre ville. Mais, après l’abandon du tramway, ce budget se contente d’un saupoudrage qui n’offre pas cette perspective. Nous ne pouvions que nous y opposer.

Vos élu-e-s du groupe Aimer Angers