Ludothèque : une nouvelle victime de la politique municipale à déplorer dans les quartiers

[COMMUNIQUÉ]

Encore une nouvelle victime à déplorer dans le monde associatif angevin et au détriment des habitant-e-s des quartiers. La ludothèque de Monplaisir, créée en 1981, va fermer ses portes à la fin du mois. Cette décision douloureuse, le conseil d’administration de l’association Ludothèque angevine l’a prise suite à l’« érosion des subventions municipales de fonctionnement » qui ne lui permettait pas une visibilité financière à moyen terme pour faire évoluer ses projets.

Hélas, la politique municipale que nous ne cessons de dénoncer depuis le début de ce mandat, continue de faire des ravages en termes de suppression de services et d’emplois associatifs.

Mêmes cibles : les familles modestes et les quartiers.

Mêmes méthodes : asphyxie financière progressive, chantage à la rentabilité et à la fréquentation, dialogue à géométrie très variable, hausse des tarifs des services municipaux (loyer, redevances, location de matériel)…

Les choix politiques de la majorité municipale sont cruels. Pendant que l’on refait les places et les belles rues du centre-ville, les jeunes enfants de Monplaisir ne pourront bientôt plus jouer en famille ou avec les professionnels de l’enfance à la ludothèque. Nos interventions, superbement ignorées par la majorité municipale, sur les conséquences des baisses de subventions aux associations trouvent ici une triste résonnance. Nos craintes et notre vote contre la baisse de subvention à la ludothèque se justifiaient donc pleinement.

Nous le redisons haut et fort : la municipalité fait fausse route. Sa politique associative ne permet pas aux associations d’évoluer dans la sérénité au service des Angevin-e-s et de faire face aux défis. Plutôt que de jouer son rôle d’accompagnement, de partenariat et de soutien aux associations, la Ville leur porte le coup de grâce !

Combien d’autres victimes pour les 3 ans qui viennent ?

Les élu-e-s du groupe Aimer Angers

Frédéric BÉATSE, Rose-Marie VÉRON, Gilles MAHÉ, Fatimata AMY, Antony TAILLEFAIT, Silvia CAMARA-TOMBINI, Alain PAGANO, Chadia ARAB, Luc BELOT, Estelle LEMOINE-MAULNY, Laure REVEAU, Vincent DULONG