Nos propositions pour ne pas manquer un vrai réaménagement du Carrefour Rameau

Intervention de Gilles MAHÉ au conseil municipal du 24 octobre 2016 concernant la rénovation du Carrefour Rameau et des rues adjacentes.

M. le Maire, chers collègues,

Tout d’abord, nous souhaiterions vous dire que nous soutenons complètement la nécessité d’un réaménagement de ce carrefour. En effet, il constitue l’un des points, sinon LE point le plus noir de notre ville en terme de congestion des flux, au cœur de l’hyper centre-ville. En termes de pollution, les mesures effectuées mettaient en évidence un niveau des plus dégradés, comparable à celui de la deux fois deux voies des berges de la Maine. Ce qui est en jeu est donc non seulement une réappropriation du flux piéton et de son confort, mais devrait être aussi celui de repenser en termes de déplacement et d’accessibilité les autres flux, d’abord vélos, transports en commun puis automobile. Nous regrettons que cette mise en perspective n’apparaisse pas dans la présentation de votre projet, et répondre ainsi globalement aux enjeux majeurs que représente ce Carrefour. Pour mémoire 2/3 des voitures qui passent par Rameau ne s’arrêtent pas en centre-ville. C’est souvent un « raccourci » pour éviter le boulevard du Roi René et récupérer plus vite les voies sur berges.

Ainsi par exemple, Rue Voltaire ; il est incroyable de laisser les deux voies « voiture » alors que la rue des lices a été retraitée en zone apaisée pour constituer ainsi une entrée en hyper centre-ville. La refonte de la rue voltaire devrait réduire à une voie le flux de voitures, permettre d’insérer une voie vélo et élargir les trottoirs pour offrir une meilleure commercialité de cette rue, tout en maintenant du stationnement sur un côté comme aujourd’hui.

Rue Toussaint ; nous pensons qu’il serait souhaitable de réduire également à une voie de circulation pour les voitures et réaliser une voie dédiée pour les bus. Un sens unique d’entrée serait ainsi pertinent pour résorber les difficultés actuelles d’accès des bus au centre-ville par les flux importants de voitures.

Rue Plantagenêt ; nous pensons qu’il y aurait la nécessité de supprimer les 7 places de stationnements de surface jusqu’au niveau de la rue St Laud et du centre commercial Fleur d’eau. Ceci afin d’élargir les trottoirs et ainsi offrir une meilleure commercialité de cette partie haute de la rue en ne gardant que la place pour les personnes à mobilité réduite et les places de livraisons. Il s’agit d’ailleurs aussi pour nous dans cette rue de traiter les questions de sécurité des piétons et d’accessibilité des personnes handicapées ou vulnérables : les trottoirs sont trop étroits pour accueillir le flux des piétons (notamment le week-end) car c’est un point de passage des clients du centre-ville mais également un point de passage des usagers des transports en commun qui vont de la station Ralliement à la station Plantagenêt ou vice versa.

Voilà donc quelques propositions que nous souhaitions apporter, et redire notre regret que ce projet n’entre pas plus dans une réflexion globale, et c’est la raison pour laquelle notre groupe s’abstiendra, de façon positive, vous l’aurez compris, avec l’espoir d’être entendus.

Merci
GILLES MAHÉ