V.DULONG : « 1,12 M€ pour l’heure gratuite. Et après ? Où sont les résultats ? »

Intervention de Vincent DULONG lors du conseil municipal du 26 septembre à l’occasion de la présentation du bilan de l’heure gratuite de stationnement à Angers.

Monsieur le Maire,

Je vous remercie pour cette présentation détaillée qui intègre d’ailleurs l’évolution du stationnement en surface, demande que nous avions formulée l’an passé.

Malgré cet ajout et le foisonnement de détails, ce bilan reste incomplet et imprécis, tant sur les effets, les impacts que sur l’efficacité de cette heure gratuite.

Ma 1ère remarque porte sur l’effet de la mesure sur la fréquentation du centre-ville. Vous citez une évolution de + 257 000 tickets pour les 2 années en affirmant que c’est le signe fort d’un retour des clients en ville. Tout est relatif Monsieur le Maire ! A titre de comparaison, je vous rappelle qu’au terme de la 1ère année d’exploitation de la ligne A du tram (2011/2012), la hausse des montées / descentes dans le cœur de ville a été de +16,9%, soit + 8 000 par jour, ce qui, d’un point de vue arithmétique, relègue très loin le score obtenu par votre heure gratuite. Cela plaide d’ailleurs pour la mise en œuvre rapide de la 2ème ligne de tram dont les études montraient une hausse supplémentaire des usagers de 10 à 15%.

2ème remarque sur le calcul de la fréquentation du centre-ville. Ce soir, il aurait été judicieux de porter à la connaissance des angevins à la fois la fréquentation des parkings et l’évolution des transports en commun depuis la mise en œuvre de l’heure gratuite. Cela nous aurait permis de vérifier si la fréquentation des transports en commun augmente au même rythme que sous la précédente majorité. A ce sujet, je ne vous cache pas mon étonnement lorsque vous avez déclaré à la presse la semaine dernière qu’il n’était pas possible d’avoir les chiffres précis pour les transports en commun dans le centre-ville. Lorsque j’étais adjoint au maire, des études sur la mobilité dans l’hyper centre-ville (comme celle que j’ai dans les mains) étaient présentées chaque année avec le détail des flux tant piétons, que vélos, automobiles et bus ou tramway. Cela signifie t’il que ces études ne sont plus menées M. Le Maire ?

3ème remarque sur le coût du dispositif : vous développez un argumentaire pour montrer que le coût de l’heure gratuite est inférieur au coût prévisionnel. Il est d’ailleurs amusant de noter qu’au moment du lancement de l’heure gratuite en 2014 vous citiez le coût prévisionnel en hors taxes (sans doute pour minorer la valeur brute) et qu’à l’issue de cette deuxième année, vous le mentionnez en TTC. Je referme cette parenthèse fiscale.
Monsieur le Maire, ce qui intéresse les angevins c’est le coût cumulé de la mesure depuis septembre 2014, qui elle, n’apparaît pas dans votre présentation de ce soir. La compensation financière portée par la ville et in fine par les contribuables angevins est de 1 384 000 €, soit un coût pour notre collectivité de 5,38€ par ticket supplémentaire ! Au regard de cet engagement financier de 700 000 € en moyenne par an, les angevins sont en droit de connaître les impacts réels de cette mesure.

Ce qui m’amène à la 4ème et dernière remarque sur l’objectif de votre mesure. Pour mémoire, l’heure gratuite était un moyen et non un objectif politique du programme que vous avez présenté aux angevins en 2014. Je vous invite à relire les documents de campagne, les déclarations dans la presse ou plus récemment les communiqués de la ville pour constater que votre objectif n’était pas de remplir les parkings mais bien de redynamiser et développer les commerces de centre-ville. Or ce soir, vous présentez une évaluation du moyen pas de l’objectif ! En effet, où sont les chiffres sur le développement du commerce en centre-ville ? Combien de disparitions et de créations de magasins ? Quelle est l’évolution du panier moyen? Quelle est l’évolution du chiffre d’affaires cumulé des commerces ? Y a t il eu des créations d’emplois ? Quelles sont les enseignes locomotives qui ont rejoint le centre ville ? Force est de constater que vous nous donnez aucun résultat chiffré et objectivement vérifiable. Sans compter que la lecture de la presse de ces dernières semaines ou plus récemment du paragraphe intitulé « coupe faim » dans les cancans du roi René de samedi dernier ne nous donne pas non plus des signaux très positifs…

Au regard de vos réductions budgétaires pour les associations, la culture… Et compte tenu du coût d´1,4 M€, cette absence de résultats significatifs conforte notre opposition à cette heure gratuite Monsieur le Maire. Mais notre divergence va bien au delà de cette simple mesure. L’investissement dans un pôle commercial structurant en centre-ville, comme le projet de la Poste que nous portions, la reconquête des espaces publics, le partage de la voirie, la sécurité des plus vulnérables, la priorité aux modes doux et aux transports en commun ne sont pas une vision de bobos Monsieur le Maire, mais seulement une mise en cohérence et une meilleure articulation entre toutes les politiques publiques de notre ville pour répondre aux mutations économiques mais également sociales et écologiques de nos territoires, comme le font Paris, Lyon, Nantes, Grenoble ou… Bordeaux.

Cette vision très différente du projet de ville est bien le socle de notre opposition à ce dispositif et explique également que nous voterons contre la délibération présentée.

Je vous remercie.

Vincent DULONG
Conseiller Municipal