[Communiqué] Baisse de subvention au Planning familial : les actes trahissent les beaux discours…

Les élu-e-s du groupe Aimer Angers apportent leur soutien total aux salarié-e-s et bénévoles du planning familial qui ont alerté mardi l’opinion publique quant au danger qui les guette. La baisse de subvention drastique décidée par l’Etat est totalement incompréhensible.

On ne peut pas faire de grands discours sur l’égalité femme-homme, sur les violences faites aux femmes, sur la nécessité d’accentuer la prévention et en même temps décider de réduire de 20 000 € la subvention.

20 000 € ce sera autant d’accueil en moins, autant d’accompagnement en moins, autant d’actions de prévention dans les établissements scolaires en moins…

Aujourd’hui, l’association « Nous toutes » organise à Angers un rassemblement autour du 104ème féminicide, pour alerter sur l’augmentation des féminicides et des violences faites aux femmes. Une vérité qui est effroyable. Et, en même temps, on contraint le Planning familial à réduire son action.

Aussi, nous demandons aux parlementaires, aux collectivités territoriales et bien sûr au préfet de se réunir le plus rapidement possible pour réétudier cette décision collectivement, pour en mesurer l’impact et surtout pour redonner l’espoir d’avoir demain, dans notre département, une antenne du planning familial qui pourra poursuivre son action dans des conditions dignes.

Les élu-e-s du groupe Aimer Angers

Frédéric BÉATSE, Rose-Marie VÉRON, Gilles MAHÉ, Antony TAILLEFAIT, Silvia CAMARA-TOMBINI, Alain PAGANO, Chadia ARAB, Estelle LEMOINE-MAULNY, Vincent DULONG, Bruno GOUA, Rachel CAPRON, Jean-Marc CHIRON