• Aimer Angers

Chaufferie de Belle-Beille- Augmentation de la capacité du site par l'installation d'une chaudière

Délibération :

Délibération Chaufferie de Belle-Beille
.pdf
Download PDF • 637KB

Annexe :

DEL 22 - Chaufferie de Belle-Beille - Installation classée - Augmentation de la capacité d
.
Download • 174KB

Intervention de Stéphane LEFLOCH :


J’ai entendu en commission les arguments techniques qui conduisent ALTER à faire le choix d’investir dans une chaudière au gaz afin d’effacer les pointes de consommation ou d’assurer une continuation de service lorsque la demande de chaleur est faible. Pour vous rassurer j’avais compris ce dispositif lorsque j’ai visité la chaufferie de Belle-Beille à l’occasion de sa mise en service et loin de moi l’intention de contester cette disposition technique dés lors que nous évoquons une chaufferie autonome.

Cependant nous avons pris la décision d’interconnecter nos chaufferies et c’est une excellente mesure. C’est même tellement bien qu’il faut le faire très vite, même urgemment. On comprend que si on dispose de 5 ou 6 chaudières biomasses et le double en chaudière gaz sur un réseau en commun, on a de quoi faire face aux pointes et aux creux de la consommation de chaleur sur l’ensemble de ce réseau. Dans cette situation chaque augmentation de capacité peut alors se faire en technologie renouvelable.

Dans mon métier on appelle cela la redondance. C'est d'ailleurs ce qui explique le recours massif à l'électricité puisqu'elle facilite la mixité des sources de production énergétique via un transport et des interconnexions extrêmement simples.

C’est dans ce cadre, dans cette vision, que je ne comprends toujours pas votre choix d’investir dans une nouvelle chaudière gaz qui va d’ailleurs nous couter 1,2 million d’Euros. Je note que ce choix vous permet de ne pas aller aussi vite qu’il le faudrait dans la mise en commun de nos chaufferies. Sans doute y a-t-il un problème de budget ou bien même une complexité à la mise en œuvre d’une chaudière biomasse mais j’aurai espéré que l’on passe outre ces écueils. J’aurais applaudi des 2 mains si vous nous aviez annoncé la mise en service d’une nouvelle chaudière biomasse à la place de cette chaudière gaz. Par exemple une chaudière du type Biowatt qui marche si bien à la Roseraie et qui offre une mixité bois/gaz remarquable.

Vous le savez, notre génération épuise les ressources fossiles non renouvelables à une vitesse effrayante. Nous nous lamentons tous, et de plus en plus souvent, face à l’inflation énergétique que nous vivons au quotidien. Que dire aussi du passif abyssal que nous laisserons aux générations futures.

Personne ne croit que la résolution de ces problèmes se fera au trot en se satisfaisant de cette allure, c’est au galop qu’il faut aller et cela impose des choix budgétaires radicaux, qui en conséquence renverront à plus tard certaines de vos promesses électorales. Je fais d’ailleurs toute confiance à l’intelligence des angevines et des angevins pour comprendre que vos préoccupations énergétiques aboutissent à modifier, pour partie, l’ordre de vos priorités.


Retrouvez la vidéo de son intervention juste ici

4 vues0 commentaire