top of page
  • Photo du rédacteurAimer Angers

Compte administratif 2022

Délibération :

Compte administratif 2022
.pdf
Download PDF • 1.19MB

Intervention :


Monsieur le Maire, monsieur l’adjoint,


Exercice traditionnel du mois de juin que de valider le compte administratif de l’année précédente. Que m’inspire ce compte administratif ? Je m’étais exprimé lors du vote du budget 2022 pour expliquer à la fois les investissements que nous approuvions et en parallèle rappeler nos divergences sur votre programme.


A travers le CA on voit donc la manière dont vous souhaitez orienter notre ville, les choix urbains, ou encore les stratégies que vous utilisez pour y parvenir et c’est bien sur ces éléments que nous avons des désaccords.


Politique logement et sentiment que nous ne nous préparons pas suffisamment à la crise qui commence, avec des projets notamment ceux d’Imagine Angers mais pas que, bien malheureusement, qui sont de plus en plus réservés à une poignée d’angevins avec des coûts de sortie exorbitants…


Développement urbain avec le sentiment de manque de vision globale de la ville, des projets réalisés sans toujours en mesurer l’impact sur le reste de la ville. A cet effet, j’évoquerai bien volontiers cœur de Maine et je réitère ici la proposition de stopper le projet estimé à 700 000€ de fermeture sous forme de square de l’esplanade cœur de Maine.


Pourquoi ? D’abord parce que ce secteur avec l’arrivée des Halles devrait continuer d’évoluer. Ensuite parce que d’autres solutions, peut être plus humaines que des clôtures, pourraient être creusées.


Cela m’amène d’ailleurs à rappeler l’importance de mettre de l’humain dans les projets urbains mais aussi d’anticiper les usages lorsque l’on construit un nouveau quartier, un nouvel ilot afin d’éviter d’être débordés par des problèmes d’insécurité par exemple.


Plus globalement, nous vous rappelons l’importance de maintenir voire d’augmenter les moyens humains et moyens financiers attribués à celles et ceux qui font vivre nos quartiers, qui animent les maisons de quartier, les clubs sportifs, tous ceux dont on a besoin pour assurer le bien vivre ensemble. Nécessité aussi


Il y a ensuite l’urgence de la transition écologique : alors oui bien sûr, vous vous en êtes saisis, je ne le conteste pas mais trop de signaux nous montrent qu’il y a des incohérences entre ce qu’il faudrait faire pour répondre à l’urgence climatique et ce que vous faites.

Parler d’urgence climatique c’est aussi être à l’écoute des populations qui ont besoin d’être accompagnés dans cette transition et ce qu’elle implique. La social écologie à laquelle je suis profondément attachée car je suis convaincue qu’on doit intimement lier la question sociale aux enjeux écologiques.


Enfin, je terminerai en vous parlant de pouvoir d’achat car gérer le budget d’une ville c’est aussi faire des choix pour accompagner les contribuables à travers les tarifs municipaux ou encore à travers l’accompagnement du service public de proximité. Cette année plus que jamais, les français sont touchés en plein cœur de leur pouvoir d’achat, et alors que nous vous proposions lors du vote du budget des gestes en matière de gels des tarifs municipaux par exemple, d’aides facultatives, de baisse du coût des transports, c’est l’inverse que l’on constate.


Je citerai notamment la hausse des tarifs de cantine pour une grande partie des familles ou encore les baisses des subventions à certaines associations notamment sportives et qui commencent, à se traduire par des hausses des coûts de licence.


Je terminerai mon intervention en évoquant la structure budgétaire. Premièrement, je souhaiterais que nous puissions un jour disposer d’une vision plus globale des capacités financières de la collectivité en y incluant notamment les satellites de la ville et de l’agglo à qui on a attribué ces dernières années de plus en plus de pouvoir mais éloignant de fait les élus des prises de décision et en n’ayant pas de vision globale.


A cet effet, je redis que les montages juridiques de certains projets comme celui des Halles nous interroge et que nous souhaitons une plus grande transparence des projets portés par les structures satellites.


Le deuxième point concerne le niveau encore important des cessions dans ce budget. Cela impacte certes positivement le budget mais quelles perspectives derrière car nous n’avons pas non plus vocation à vendre inconsidérablement  ?


Nous aimerions là aussi avoir une vision sur du plus long terme des cessions et surtout que l’on ait une vision des stratégies financières qui tiennent compte de la réalité des cessions futures car l’on voit bien, page 5 du rapport, que selon que l’on tienne compte ou non des cessions, l’épargne brute n’évolue pas de la même manière.


Voilà Monsieur le Maire, chers collègues, de manière résumée et en cohérence avec notre vote de mars 2022, les raisons pour lesquelles nous voterons contre ce compte administratif et contre aussi l’affectation des résultats qui en découle.


Retrouvez son intervention en vidéo ici

6 vues0 commentaire
bottom of page