top of page
  • Photo du rédacteurAimer Angers

Grèves des cantines : les parents encore pénalisés

La grève annoncée ce jeudi 1er février nous montre une nouvelle fois l’absurdité de la nouvelle réglementation concernant la restauration scolaire voulue par la majorité municipale et mise en place par Papillotes et Compagnie depuis la rentrée scolaire.

 

Dès octobre 2023, lors de la première journée de grève, nous avions déjà remonté à Madame FEL, Adjointe à l’éducation, et à Monsieur PILET, Président d’Angers Loire Restauration, cette incohérence : même si le service restauration est fermé, les parents ont la charge de désinscrire leurs enfants. Suite à notre interpellation et à celle de parents, Papillotes et Compagnie et la ville avaient juste consenti à réduire le délai d’annulation.   

 

Hier, les familles ont reçu un mail les informant qu’elles avaient jusqu’au mercredi 31 à minuit pour désinscrire leur enfant de la cantine, sans quoi le repas leur serait facturé. Or, les services de restaurant de 26 écoles maternelles et de 23 écoles élémentaires seront fermés. 

 

La majorité assume donc de faire payer aux familles un ou plusieurs repas, repas qui ne seront pas produits, alors que le restaurant scolaire de leur école est tout simplement fermé. Non seulement ce procédé est injuste mais surtout il va à l’encontre d’un principe de simplification du service public.  Est-ce encore une fois aux familles de supporter le poids de cette démarche ?

Aussi, nous demandons à la ville et à Papillotes et Compagnie de s’accorder pour ne pas facturer de repas lorsque le service de restauration est fermé.

Au-delà de l’augmentation inéquitable, exorbitante et non concertée de sa grille tarifaire, laquelle commence à apparaître noir sur blanc sur les factures de nombreuses familles, nous constatons une nouvelle fois une déconnexion des élus concernant la charge mentale des parents.

 

Nous réitérons, une nouvelle fois, notre souhait de voir évoluer cette réglementation en concertation avec les parents, la FCPE et les collectifs de parents élus. Quant à la hausse des tarifs de restauration, puisque l’un des arguments de la ville est de répondre que peu de familles se plaignent de cette hausse, nous encourageons les familles concernées à le faire savoir !

 

 

Minorité municipale de la ville d’Angers :

Yves AUREGAN, Silvia CAMARA-TOMBINI, Bruno GOUA, Anthony GUIDAULT, Marielle HAMARD, Stéphane LEFLOCH, Elsa RICHARD, Arash SAEIDI, Claire SCHWEITZER, Céline VERON

9 vues0 commentaire

Comentarios


bottom of page