• Aimer Angers

Pacte républicain

Dernière mise à jour : 28 juin

Délibération :


CAHIER DES DELIBERATIONS JUIN 2022-28-30
.pdf
Download PDF • 661KB


Intervention de Céline Véron :


Nous tenions, dans un premier temps à vous remercier de nous avoir associer à un temps d’information sur la mise en place du contrat d’engagement républicain et sur votre volonté d’en faire un pacte spécifique en élargissant le périmètre des actions proposées notamment dans le domaine des VSS et de la laïcité.


Cependant, quel que soit son nom ce contrat, ce pacte est une véritable poudrière, parce qu’il repose, pour les associations sur la notion de défiance, et nous ne pouvons pas être d’accord avec cette façon de concevoir notre rapport, en tant que collectivité, aux associations dont nous savons qu’elles sont indispensables à notre société. Indispensables à notre capacité à nous indigner, indispensables pour rester éveiller aux échos du monde. Elles sont le terreau de la citoyenneté garantes des valeurs de notre république. Reconnaissons ensemble qu’elles sont le ciment de notre société et que nous devons en prendre soin.


Ce contrat revient sur les fondements même de la liberté et de l’indépendance des associations à mener librement leurs projets. Il contredit leur droit à la liberté de conscience. Nous le savons, il existe déjà via la charte de l’engagement réciproque un arsenal permettant de garantir le respect des valeurs fondamentales : liberté égalité fraternité …. Faut-il un nouveau texte pour que les associations s’engagent encore plus fortement, nous pensons que non, il n’était pas nécessaire en l’état ! Nous le voyons bien, sa mise en œuvre interroge et se révèle difficile aussi pour les collectivités.


Et nous affirmons que la méthode aurait pu être autre : pourquoi ne pas élargir les échanges aux associations ? Nous avons assez perdu de temps, vous avez initié un temps d’échanges, continuons, prenons le temps de la co-construction. Pourquoi ne pas suspendre cette délibération et se remettre tous ensemble, autours de la table avec les associations, dans toutes leurs diversités. Créer des groupes de travail en fonction de leur spécificité pour répondre au plus près des préoccupations de laïcité, d’égalité femmes hommes, d’inclusion notamment. Méthode qui permettrait l’écriture d’un pacte ancré sur notre territoire accepté par tous. Si tel était le cas, vous pouvez bien entendu, compter sur notre collaboration.


Retrouvez son intervention en vidéo ici


Conseil municipal du 27 juin 2022




16 vues0 commentaire