• Aimer Angers

SA Ducs d'Angers - Saison 2022/2023 - Attribution d'une subvention

Dernière mise à jour : 28 juin

Délibération :

CAHIER DES DELIBERATIONS JUIN 2022-44
.pdf
Download PDF • 638KB

Intervention de Bruno Goua :


Je devrais voter cette délibération, me réjouir de la baisse de la subvention. Mais ce serait m’affranchir un peu trop rapidement du passé. Du passif.


Notre territoire s’est pris d’une passion pour le hockey sur glace. Pourquoi ? Comment en est-on arrivé à prendre la décision que le plus important investissement du précédent mandat soit une patinoire, dimensionnée pour un club de haut niveau, dans un sport pourtant « en hibernation sportive et médiatique » ? L’expression n’est pas de moi, mais d’un candidat à la présidence de la fédération française de hockey sur glace, EN France le hockey est un sport professionnel dont le présent et l’avenir s’inscrivent en pointillés, en points d’interrogation.


Et pourtant, on y a mis un pognon de dingue.


Après tout, pourquoi pas ? Cela peut être un projet de territoire. Mais pour cela il est nécessaire d’œuvrer avec un partenaire qui a le respect de l’argent public. Cela ne semble pas être la priorité des Ducs d’Angers qui , depuis des années, socialisent leurs ambitions sportives et leur mauvaise gestion. C’est d’autant plus difficilement supportable que, depuis 2016, les Ducs sont une Société Anonyme à conseil d’administration.


Au-delà des subventions « régulières » de haut niveau, des aides supplémentaires sont régulièrement votées. Sans sombrer dans la litanie ou prétendre à l’exhaustivité, je vais vous en citer quelques-unes :


Février 2014 : 50 000€ pour « Sa victoire en coupe de France »

Mai 2014 : 60 000 € « un avenant »

Juin 2014 : 380 000 « permettre au club d’apurer sa situation financière »


490 000€ en 5 mois on voit bien qu’il s’agissait ici d’une opération sauvetage, qui n’a toutefois pas empêché une rétrogradation administrative temporaire. C’est vous dire l’étendue du chantier.


2016 : 100 000 de subvention exceptionnelle, « Qui dit plus de déplacements dit plus de frais pour le club de haut niveau, et les recettes des matches à domicile ne couvrent pas les frais ». On touche ici le fond du problème : plutôt que revoir son modèle et ses ambitions sportives on demande à la collectivité de passer à la caisse.


2017 : 115 000€ de prestations de services + 80 000€ « la refonte du championnat qui est passé de 30 à 45 matches environ »


2020 : Les prestations de services passent de 115000€ à 169000€


Vient l’exercice 2020/2021, frappé par le COVID. La ville a pris la décision généreuse de maintenir à tous les clubs les subventions de l’année précédente, pour les accompagner dans cette période difficile, sans faire de cas par cas. Certains clubs, qui ont eu moins de frais car moins de compétitions, ont renforcé leur trésorerie.


Cependant, a été votée en juin 2021 une subvention exceptionnelle supplémentaire pour les Ducs, de 100 000€ « afin de les aider à conclure leur budget ». Cette subvention a été votée à l’unanimité, je l’ai votée. Je suis un sombre idiot.


Jetons un œil aux comptes de cet exercice 2020/2021, qui est légèrement bénéficiaire de 13 671€. Qu’observe-t-on ? La générosité des collectivités publiques, qui apportent 1 142 254 €. Ensuite, quelques faits essentiels de l’exercice, relevés par le commissaire aux comptes, dans les états financiers :


- « Obtention d’’une subvention à caractère exceptionnel de 100000€ de la ville d’Angers ». Dans ce dossier le mot exceptionnel a été vidé de son sens.

- Prise en charge par la ville d’Angers des loyers dus à l’UCPA pour 105 405 €.

- Troisième fait relevé : « la société a comptabilisé des charges exceptionnelles pour un montant de 205 364 € correspondant à un litige salarié, un solde de litige URSSAF et retraite. »


On peut s’interroger sur la concordance des montants et ma question est la suivante : pourquoi la ville a-t-elle versé cette subvention de 100 000€, qu’est-ce qui a motivé ce versement qui ne se justifiait absolument pas à la lumière des résultats de cet exercice ? Est-ce à la collectivité de prendre UNE FOIS DE PLUS à sa charge des erreurs de gestion ?


C’est d’autant plus troublant que la SA les Ducs d’Angers a profité de cette générosité pour rembourser à la clôture de l’exercice une créance de 97 048 € due à une société dirigée par un administrateur du club. Une créance abandonnée sur les exercices précédents, « avec une clause de retour à meilleure fortune ». Encore une fois on se sert de l’argent public pour payer ses ardoises.


Il est temps d’arrêter les frais. Aujourd’hui nous avons l’ICEPARC, il faut faire avec. «L’Iceparc est trop hockey aujourd’hui », avez-vous déclaré récemment M. le Maire. Oui, il ne faudrait pas que le club de Hockey croit que la ville viendra toujours à son secours parce que cet équipement existe, que tout lui est permis.


On m’a dit en commission « aujourd’hui, 3000 personnes vont assister aux matches » . La fin justifie t-elle tous les moyens ? Dans une de ses nombreuses interviews , le président des ducs nous chantait la semaine dernière la bonne santé et les ambitions sportives du club. Son ambition annoncée, sa priorité absolue devrait être le respect de l’argent public. Du contribuable.


Nous voterons contre cette subvention.


Retrouvez son intervention en vidéo ici


Conseil municipal du 27 juin 2022



8 vues0 commentaire