top of page
  • Photo du rédacteurAimer Angers

Vœu sur l’augmentation du nombre de sans-abri, nos villes et Angers ne peuvent plus pallier l'état

Lors de la Journée internationale de la lutte contre le sans-abrisme du 10 octobre, de nombreux maires de métropole, d’associations et députés ont déposé des recours auprès de l’Etat pour qu’enfin il assume ses obligations de prise en charge des personnes contraintes de dormir dans la rue.


En 2023, en France, ce sont 2 822 enfants qui sont à la rue, dont presque 700 sont âgés de moins de 3 ans, selon Le Collectif des associations unies, Jamais sans toit, l’Unicef France et la FCPE.


En juin dernier, les associations angevines avaient recensé pas moins de 20 adultes et 13 enfants qui ont dormi dans nos rues.


Avoir un toit sur la tête est la dignité la plus élémentaire. C’est aussi un droit prévu par la loi.

L’article L.345-2-2 du code de l’action sociale et des familles nous le rappelle : « Toutes personnes sans abri en situation de détresse médicale, psychique ou sociale a accès, à tout moment, à un dispositif d’hébergement d’urgence »


Il est temps que notre collectivité et l’Etat travaillent activement ensemble pour mettre en place une véritable politique de prise en charge et d’accueil digne des personnes sans domicile fixe. Les nombreux citoyens qui acceptent d’ouvrir leurs portes ne peuvent pas pallier les manquements de l’Etat et des collectivités.


Nous ne devons pas accepter qu’en 2023 des enfants et des familles dorment à la rue. Nous nous devons de trouver des solutions dignes et décentes pour les protéger.


Notre volonté est de trouver des solutions opérationnelles, efficaces, pérennes. Nous vous proposons donc pour palier à la défaillance de l’Etat d’augmenter en urgence le nombre de places au 115, d’ouvrir rapidement des lieux d’accueil temporaires et d’ouvrir l’accès aux chambres d’hôtels vides pour les familles comme cela avait été le cas lors de la crise COVID.

Nous voulons un système qui n’exclut pas une partie de la population mais facilite concrètement l’accès aux droits.


Un système à la hauteur de notre pays, celui des droits humains, et à la hauteur des grands défis de notre siècle.


Retrouvez son intervention en vidéo ici

15 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comentarios


bottom of page